Cyclo Geneviève et Etienne

23 juillet 2019

Bilan Technique

Pour les puristes, Etienne  m'a communiqué les données réalisées lors de leur périple............bravo et les coureurs du Tour de France n'ont qu'a bien se tenir car aux dernières nouvelles Etienne va s'engager l'année prochaine.......avec sa remorque !!!!!!

 

Détails techniques :

Etapes

Kilométrages

Dénivelés positifs

Temps de pédalage

Les Ponts de Cé/Brissac/Châtellerault

122 km

750 m

6h07

Châtellerault/La Souterraine

117 km

1110 m

6h27

La Souterraine/Pionsat

124 km

1600 m

7h30

Pionsat/Pérignat-lès-Sarlièvres

91 km

1550 m

6h12

Pérignat-lès-Sarlièvres/Yssingeaux

131 km

2225 m

9h

Yssingeaux/Loriol-sur-Drôme

96 km

1473 m

6h14

Loriol-sur-Drôme/Decines

136 km

920 m

8h

Decines/Cluny

115 km

1438 m

7h38

Cluny/Autun

85 km

1557 m

6h26

Autun/Monéteau

143 km

1049 m

7h50

Monéteau/St-Benoit-sur-Loire

120 km

850 m

7h25

St-Benoit-sur-Loire/La-Chartre-sur-Le-Loir

152 km

545 m

7h50

La-Chartre-sur-Le-Loir/Brissac/Les-Ponts-de-Cé

117 km

580 m

6h20

Total

1 549 km

15 647 m

93h38

 

 

 

Posté par VELOCYCLO à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2019

Etape 13 : La CHARTRE sur le Loir/BRISSAC

Hier soir, nous avons demandé un plateau petit déjeuner pour partir tôt ce matin. Il n’y a que 100 km, mais les températures annoncées risquent de plomber notre progression.

La sortie de La-Chartre-sur-le-Loir, se fait par une petite route qui nous fait gagner 66 m d’altitude en 600 m … ça calme ! Dans le ciel, une montgolfière passe à faible altitude … nous entendons les passagers converser … sans doute s’étonnent-ils de voir 2 cyclos s’échiner à grimper sur le coteau. Je ne crois pas avoir entendu de moqueries !

Une petite pose café à Savigné-sous-Le-Lude avant d’entrer dans le département de Maine-et-Loire. Retrouvailles avec Jean-Yves et Françoise à Baugé pour le pique-nique. Puis nous traçons la route vers Brissac. Neuf copains du club ont eu l’idée de venir à notre rencontre et nous accompagnent jusqu’à La Sadel où un comité d’accueil nous attend… Félicitations, bravos … précèdent une remise à niveau de nos corps asséchés … suivie du pointage de ma carte de route et de la remise du maillot jaune (c’est très exagéré !) signé par une partie du personnel.

Depuis plusieurs jours, mon vélo émet des « couiiic » modulés de « crac », ou l’inverse … Manu devait faire un enregistrement des plaintes de mon vélo pour faire un opus « Plaintes et complaintes d’un pédalier sur le Tour de SavoirsPlus ». Hélas, il n’a pas eu le temps de le faire … Encore un chef d’œuvre en devenir que nous n’aurons peut-être pas la joie de connaitre !

Maintenant que l’aventure est terminée, il me revient de dire ma satisfaction d’avoir apporté une pierre, certes purement symbolique, à la construction de la Scop SavoirsPlus. Il me revient aussi de remercier le PDG et tous les responsables de site (magasins et VPC) et leurs équipes pour le formidable accueil qu’ils nous ont réservé. Un grand merci aussi à Valérie Be pour le temps passé pour la réservation des gites et couverts. Un grand merci enfin pour Valérie Bi et ses 2 compères Manu et Pascal avec lesquels nous avons passé des moments forts agréables … Nous attendons, avec impatience le fruit de leurs prises de vue prévues et imprévues …

Et que vive SavoirsPlus !

P1050946

P1050951

P1050953

P1050954

 

Posté par VELOCYCLO à 21:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Etape 12 : ST BENOIT sur LOIRE/LA CHARTRE sur le LOIR

Que nous avons été bien inspiré, compte tenu des difficultés d’hier, d’avancer notre départ à 6h15 ! Bien sûr, un dimanche, l’hôtel ne pouvait pas servir de petit déjeuner avant 8h.

Le bord de Loire à cette heure là, de plus un dimanche, c’est fabuleux ! Pas de voiture, quelques cyclos randonneurs comme nous, pas de vent, le soleil levant qui allonge les ombres et des cris d’oiseaux d’eau, surtout des sternes.

Nous avons donc suivi la Loire jusqu’à Beaugency (BPF), puis pris la direction de Vendôme, patrie du poète Ronsard. La traversée de la Beauce, toute plate, toute blonde est d’un ennui peu courant ! Rien à voir, sauf, parfois, un lièvre ou un faisan sous forme de carpette !

Dans ces régions, comme dans d’autres d’ailleurs, il vaut mieux être prévoyant le dimanche après-midi, car on peut y mourir de faim, mais surtout de soif !

A partir de Vendôme, les coteaux du Loir amènent un peu de verdure avec leurs forêts. Passage à Montoire-sur-le-Loir et sa gare historique dans laquelle à eu lieu l’entrevue entre Hitler et Pétain en octobre 1940.

Le vent, ennemi du cycliste quand il est mal placé, a commencé à souffler vers midi, mais moins fort qu’hier. Heureusement, nous avions déjà parcouru plus de la moitié du parcours.

L’aventure se termine demain avec le dernier pointage à Brissac de ma carte de route … Je sais que cyclos et cyclottes vont venir à notre rencontre pour nous accompagner les derniers kilomètres … C’est très sympathique, gentil et émouvant … Merci à toutes et tous.

 

1beuagency

2beaugency

3st jean de braye

BEAUGENCY et ST JEAN DE BRAYE

Posté par VELOCYCLO à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2019

Etape 12 : ST BENOIT SUR LOIRE/??????

2stbenoit

 

1gien

3sully

 

Eglise ST BENOIT/GIEN et SULLY (photos prises hier)

 

Bonjour,

Je reprends la main ce soir, la connexion internet est très mauvaise voire nulle où sont basés Etienne et Geneviève, sans doute à l'Est de TOURS, son compte rendu relatif à ce dimanche sera publié demain lundi.

Merci à celles et ceux qui pourront aller à leur rencontre dans le Baugeois lundi AM, moi je reste dans ma station balnéaire.

Didier  

Posté par VELOCYCLO à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2019

Etape 11 : MONETEAU/ST BENOIT SUR LOIRE

Maudit vent ! Depuis ce matin, il nous souffle dans les narines sans répit … de
plus, il est chaud et asséchant ! Une étape qui promettait d’être de repos
(relatif) devient une galère !
Nous observons, néanmoins, la campagne et nous remarquons que nous avons
retrouvé les grands espaces destinés aux céréales … lesquelles vont bientôt
toutes se retrouver en paille d’une part et en énormes tas de grains sur des
plates-formes bétonnées prévues à cet effet (Que se passe-t-il s’il pleut ?).
Plus de pâturage, plus d’animaux, que des immensités blondes entrecoupées
d’armées de personnages verts à têtes jaunes, parfaitement alignés, que Van
Gogh, avec ses pinceaux, a su magnifié les formes et couleurs !
Passant dans un village, j’ai cru voir sur le présentoir des journaux, un avis
précisant qu’au moins 70 départements étaient en vigilance sécheresse … Le
Loiret ne doit pas être concerné eu égard aux nombreux arrosages de maïs en
milieu d’après-midi quand le thermomètre de mon compteur indiquait 38° !
Là, nous sommes arrivés à St-Benoit-sur-Loire. Après avoir éclusé une pinte de
bière (c’est désormais la contenance usuelle), nous sommes allés visiter l’Abbaye,
un véritable chef d’œuvre de l’art roman. A l’auberge, j’ai entendu parler d’orage
éventuel … j’espère que ça attendra notre départ demain !

1BRIARE

2TOURNESOLS

BRIARE et champs de tournesols

 

 

 

Posté par VELOCYCLO à 19:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2019

Etape 10 : AUTUN/MONETEAU

Pas très chaud, le départ d’Autun à 6H15 : juste un peu plus de 10° … c’est un peu normal, nous sommes aux environs de 500m d’altitude. Lever tôt car la route est longue, mais surtout pour ne pas arriver trop tard au centre de Monéteau … Compte tenu des températures, les personnels commencent de bonne heure … de plus c’est vendredi, jour où ils finissent plus tôt.

Les collines sont toujours présentes avec des rampes frisant les 7%. Les prairies ont été fauchées pour faire du foin et, souvent, les moutons ont remplacé les vaches. Les bois et forêts sont omniprésents. Nous constatons et déplorons que, pour des rendements financiers à courts termes, les feuillus sont remplacés par des résineux. Aucune plantation de chênes, hêtres ou charmes ! La biodiversité n’est pas respectée, alors qu’on sait  qu’une terre n’ayant reçu que des pins ou sapins devient stérile … Ainsi va la forêt française !

Nous contournons Vézelay (j’ai déjà le BPF). La petite route qui longe le canal du Nivernais se poursuit le long de la rivière Yonne et nous rapproche d’Auxerre. Que du bonheur : horizontalité et ombre ! Quelques jeunesses se perfectionnent à la pratique du paddle … originale comme activité : se tenir debout sur une planche et tenter d’avancer à l’aide d’une pagaie … la chute dans l’eau est souvent revenue !

Tout à l’heure, j’ai dû réparer la roue arrière du vélo de Geneviève … déjà qu’une roue normale ce n’est pas une sinécure, mais une roue à assistance électrique c’est carrément pénible. Sans doute le silex est-il resté ou autre anomalie, il m’a fallu 4 interventions de regonflage pour arriver ! Finalement, après le pot d’accueil, je remplacerai pneu et chambre à air. C’est plus rapide et efficace !

Enfin, après quelques kilomètres sur une route particulièrement passagère, nous arrivons sur le site VPC de Monéteau. Une grande partie des personnes est restée pour nous accueillir … hourras, applaudissements, cornes de brume … tout ça pour nous … séquence émotion filmée par nos accompagnateurs cinéastes … Là aussi, grand moment de bonheur …

Demain, cap à l’ouest. Le périple sera terminé quand nous serons revenus à Brissac … sans doute pour lundi …

A bientôt

1moneteau

Accueil à MONETEAU

2canalnivernais

 

Canal du Nivernais 

3l yonne a auxerre

L'YONNE à AUXERRE

Posté par VELOCYCLO à 23:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 juillet 2019

Etape 9 : CLUNY/AUTUN

Les collines succèdent aux collines … sauf que maintenant la vigne a cédé la place aux herbages ras et secs dans lesquels les troupeaux de Charolaises trouvent leur pitance. Nous observons, néanmoins, que très souvent, des râteliers métalliques sont disposés près des entrées des prés et permettent aux éleveurs d’y disposer de grosses meules de foin. Les infos, écoutées distraitement, parlent de vigilance sécheresse … pour ce que nous voyons, ce n’est pas faux …

Notre aventure a failli se terminer par l’intervention d’Inter Mutuelles Assistance. A 35 km d’Autun, 4 rayons de ma roue arrière ont fissuré la jante … Pas de chute, seulement un gros coup d’angoisse … La roue, bien que fortement voilée m’a permis de rejoindre Autun où un vélociste, très sympathique a fait le nécessaire.

Donc plus de peur de mal … et l’histoire continue …

Demain, comité d’accueil à Monéteau, 3ème site de VPC … après 140 km !

 

1cluny

CLUNY

2MONTSTVINCENTMONT ST VINCENT

3SOMMET MONT

Sommet MONT ST VINCENT

ENTREE CREUSOT

 

Entrée CREUSOT

 

 

Posté par VELOCYCLO à 22:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juillet 2019

Etape 8 : DECINES/CLUNY

Faire du vélo en ville, c’est déjà sportif ! Traverser Lyon relève de la prise de risques limite inconsidérée ! Pourtant, il y a de nombreux cyclistes dans cette ville. Contrairement aux villes de la banlieue traversées hier, les pistes sont bien marquées, voire protégées par un petit muret et relativement entretenues et balayées (nous avons vu une balayeuse en action) … la difficulté se fait jour quand on est obligé de quitter la piste pour un changement de direction et devoir intégrer les voies ouvertes aux véhicules à moteur ! De plus, dans certaines rues, il y a un feu tout les 100m. Devoir redémarrer et savoir que voitures et camions sont immédiatement derrière … c’est un peu angoissant.

Mais bon, nous nous en sommes sortis sans pépin. Le problème suivant a été de sortir de la vallée pour monter sur le coteau. J’ai dû mettre pied à terre dans une rampe à plus de 20% ! Evidemment, Geneviève, avec son assistance électrique n’a pas eu de souci.

Puis, ce fut un ravissement pour les yeux quand nous arrivâmes dans les collines du Beaujolais … pour les mollets, beaucoup moins ! Vrai que ces alignements de vignes ordonnancés  selon la pente des terrains est remarquable.

Nous devions pointer le BPF de Vaux–en-Beaujolais, mais il n’y a plus de commerce sauf un restaurant gastronomique fermé ce jour. Comme cela arrive de plus en plus souvent, nous avons photographié le vélo devant la pancarte d’entrée du village.

La chaleur était intense dans la montée après Beaujeu sur plus de 10 km à 7% … le goudron fondait, un peu comme ce que nous avions vécu dans les Vosges avec la bande de Rémi, il y a déjà quelques années.

Pas eu le temps d’aller visiter l’Abbatiale de Cluny … mais un coup de Juliénas lors du dîner avec Valérie et Manuel a été fort apprécié ! Ce n’est pas ça Lqui va assurer le salut de nos âmes ! Tant pis, nous essaierons de faire mieux la prochaine fois !

A demain.

1montbrouilly

 

 

2le rhone a lyon

3piste

4vignoble

 

Le mont BROUILLY/le RHONE à LYON/piste cyclabe sous Fourvière/Monts du Beaujolais

Posté par VELOCYCLO à 23:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Etape 7 : LORIOL sur DROME/DECINES

C’est un petit village accroché à la colline … là, Maxime Leforestier me rappelle une de ses plus belles chansons … qu’il est joli le village de Mirmande ! C’est là que nous étions hébergé … c’est magnifique quand, le matin, les rayons du soleil rasent les collines pour enflammer l’église et les maisons environnantes ! Un endroit magique !

Après avoir quitté les personnels de Loriol sous leurs vifs encouragements et leurs remerciements d’être venu leur rendre visite de façon sportive, nous avons entamé la migration vers le nord.

Sur le papier, ce devait être une étape de transition comme disent les pros du cyclisme. Normalement, sauf vers l’arrivée sur Lyon, nous ne devions pas faire appel au « sauve-qui-peut » (le petit plateau) … tout était relativement plat … ce qui nous changerait des étapes précédentes …

Oui mais, c’était sans compter avec un élément que nous connaissons en Anjou qui fait, néanmoins, figure de rigolo avec le mistral ! Et comme perturbateur, il se pose là, le canaillou !

L’idée était de suivre la Via Rhona qui, d’après la publicité, relie le lac Léman à la Méditerranée. Les parties bitumées sont en excellent état, même si, parfois, les racines des arbres les mettent à mal. Mais voilà, les concepteurs ont oublié les parties empierrées … voire les liaisons entre 2 tronçons … Malheureusement, nous savons que ça existe ailleurs !

Donc, et comme il n’y a pas d’autres routes, sauf celles de la montagne, nous avons emprunté la N7, chère à Charles Trénet ! Evidemment beaucoup de circulation, mais des bandes cyclables relativement confortables.

Naturellement, nos amis cinéastes nous ont sollicités sur des lieux particulièrement remarquables comme Tain-l’Hermitage …

Bref, nous sommes arrivés à Decines (banlieue Lyonnaise) à 19H30, où nous attendaient Philippe et Francette (neveux et nièce). C’est bon de revoir la famille sur un coup comme ça !

Demain, on attaque les monts du Beaujolais, mais nous n’aurons même pas le temps de nous arrêter pour un petit bonheur gustatif ! Sniff la vie est dure !

mirmande1

mirmande2

mirmande3

tain

tain2

MIRMANDE et TAIN  l'HERMITAGE

Posté par VELOCYCLO à 06:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juillet 2019

Etape 6 : YSSINGEAUX/LORIOL sur DROME (dépôt SADEL)

Grosse surprise au lever ce matin, depuis notre départ, c’est la première fois que le temps est couvert … un petit tour dehors montre une température en nette baisse (8°) et un vent à écorner les bœufs de France et de Navarre (d’aucuns auraient dit les bœufs mayennais).

Comme la chambre d’hôte avait préparé le petit déjeuner la veille, nous avons pu enfourcher nos chevaux de carbone dès 7H30. Fait vraiment pas chaud ! Nous gardons nos coupe-vents bien que nous sommes dans le très dur : montée de 10 km en 1h pour atteindre l’altitude de 1122m (300m de dénivelé positif) .

A cette altitude, la végétation est bien en retard par rapport à celle que nous avons croisée précédemment. Les céréales sont encore sur pieds et la longueur des épis ne laisse pas présager des rendements énormes. Les prairies sont habitées maintenant par les vaches de race Aubrac. Celles destinées au foin, montrent des herbes courtes mais fleuries du plus bel effet. Je me dis que les vaches qui les broutent doivent produire un lait que peut-être je boirai … depuis que Mendès-France m’en a dégouté en 1956 !

Nous retrouvons notre équipe cinéaste, Valérie et Manuel, juste après St Agrève. Après le pique-nique pris à Vernoux-en-Vivarais, nous avons attaqué le col de La Mure (747m) dont l’ascension est la plus difficile rencontrée depuis le début du périple : des rampes de 10% en moyenne, avec des passages à 15% … même tout à gauche, fallait se mettre en danseuse ! La descente sur St-Laurent-du-Pape était tout aussi périlleuse avec les mêmes pourcentages. Mais nous avons pu observer de magnifiques paysages.

Bref, nous sommes arrivés à 15h30 au centre VPC de Loriol … le comité d’accueil fut très sympathique et émouvant…

Dîner en commun avec les responsables, nuit réparatrice, et nous serons prêts pour commencer la migration vers le nord avec étape dans la banlieue lyonnaise …

 

colmur

colmur1

colmur2

colmur3

colmur4

 

 

Posté par VELOCYCLO à 19:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]